Retour à la réalité

20150223_France-Osny

Un mois que le voyage a pris fin.
Un mois de retour à la réalité… enfin presque !

Arrivées à l’aéroport, Julie et moi n’allons pas nous séparer comme ça. D’abord parce que ce serait assez violent après 14 mois de cohabitation mais surtout nous n’avons pas de toit ! Je vais habiter chez la famille de Julie, encore merci à Martine et Philippe de m’accueillir, alors on a un peu l’impression de poursuivre comme avant.

Retrouver nos familles, nos potes, retrouver les bons petits plats que tous s’attachent à nous préparer. Alors soyons claires, nos papilles ont adoré mais nos estomacs beaucoup moins ! Il a d’abord fallu une bonne semaine pour supporter les fromages non pasteurisés. On ne se rend pas compte de l’impact de ses trucs sur le bide lorsqu’on les mange au quotidien. Mais après 14 mois de sevrage, il faut le dire haut et fort, le français possède un appareil digestif différent des autres !

Nous retrouvons tout notre petit monde mais une impression bizarre ne nous quitte pas : nos corps sont bien là mais nos esprits flottent. Comment expliquer, nous avons le sentiment de ne pas réellement être là, comme si nous étions spectatrices de ces moments de retrouvaille. Mais cette sensation étrange va disparaître au fil des jours, ouf nous allons réellement profiter…

Autre changement de taille avec lequel nous devons nous refamiliariser : un placard avec plein de vêtements dedans ! Enfin là, je parle surtout de Julie qui se retrouve face à son dressing, face à ses piles de fringues classées par couleurs (enfin ça, c’était avant de les abandonner à sa sœur!). La première étape est de passer au karcher nos affaires de voyage, de les mettre au fond d’un sac qu’on n’est pas prêtes de sortir tout de suite. Pas que nous n’envisagions plus de voyager mais nous ne pouvons plus les voir en peinture ! Et enfin, nous pouvons glisser nos corps dans de nouvelles frusques. Nous aurions pu succomber à des achats compulsifs, à une envie de se changer trois fois par jour… mais non les 14 mois ont laissé des traces, nous continuons limite à garder nos tee-shirts trois jours ! Finalement, le plaisir exquis réside au niveau des pieds, nous pouvons mettre des chaussures hautes, des basses, en tissu, en cuir, bref vous l’avez compris, on n’a plus nos chaussures de rando et ça, c est carrément jouissif !

Coté activité, nous n’avons pas chaumé. Enfin je ne parle pas de travail professionnel, de travail qui rapporte des sous ! Non, nous avons travaillé pour la gloire… enfin pour la famille. Julie a commencé pendant que moi je boulottais les bons petits plats bretons de manman et nous avons fini ensemble. Quasiment 15 jours de détapissage, de ponçage, d’enduit, de ponçage, d’enduit… on est claqué ! Mais on est assez fières du résultat.

Bref, ça fait 1 mois et il va falloir retomber réellement dans la vraie vie… chercher du travail qui rapporte des sous et intégrer mon petit appart’ parisien… enfin bientôt… Mais pour l’instant, on profite de rester plusieurs jours à la même place, de se vautrer sur un canapé, de manger de bons petits plats et surtout on profite de vous !

One thought on “Retour à la réalité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>