Bye bye Népal

20140103_nepal-pokhara-1

Du mercredi 1er au jeudi 2 janvier 2014 – Repos à Katmandou

Au retour du trek, repos de 2 jours à Katmandou chez Boris et Muriel pour reposer nos corps et faire des lessives. Avant notre départ, nous sommes invitées par Sita (la voisine du dessus et propriétaire de la maison entière) pour partager un dal baht. Une tuerie ce dal bhat, ce sera le plus élaboré de notre séjour népalais, tellement de saveurs différentes ! Nous avons surtout le droit à la cérémonie du « tika » : le moment le plus ridicule, pour ceux qui nous connaissent, étant bien entendu le « posage » de fleurs dans les cheveux et le plus loquace celui de l’enfilage de bracelets ! Personne n’avait réussi jusqu’à présent à faire passer des bracelets par mes mains, Sita l’a fait ! Enfin par la main gauche uniquement. Elle a été patiente, très patiente, je l’ai été beaucoup moins pour les enlever !

Du vendredi 3 au lundi 6 janvier 2014 – Pokhara et alentours

Arrivées à Pokhara, une guest house bien sympa avec petit jardin est rapidement trouvée. Comme d’habitude, on jette nos énormes sacs dans la chambre et partons découvrir le quartier touristique. La ville est surtout connue comme un spot de parapente et comme ville de départ des treks des Annapurnas mais ce n’est pas à notre programme. C’est calme, près d’un lac et il y a même des trottoirs (ndrl: ce sont les premiers qu’on voit !) mais c’est vachement touristique et les commerçants sont loin d’être aimables !

Le 2ème jour : visite classique de la cave et la chute de Devi, véritable attrape couillon, ça nous apprendra à faire les touristes ! On poursuit vers la Pagode de la Paix à pied pendant 1h30 : ça nous manquait de marcher ! Sûrement la pagode la plus éblouissante d’autant plus que nous n’avions bien évidemment pas pris nos lunettes de soleil ! Puis direction vers le vieux pokhara pour une balade plus authentique et arrêt dans un bar « local ». Julie a trouvé le bar le plus glauque de la terre, moisi partout sur les murs et avec en bonus, une maison close au fond du jardin. C’était charmant… merci Ju !

L’idée du 3ème jour était de louer des vélos pour faire le tour du lac Phewa Tal… Jusqu’à ce que Julie, à peine réveillée, décide d’aller à Sarangkot (ndlr: point de vue à 360° sur les Annapurnas), là où nous devions aller le surlendemain en taxi « une pierre deux coups quoi ». Bêtement, j’accepte. Jusqu’à ce que je me rende compte que cette « balade » était caractérisée par le Lonely comme étant « très sportive ». Début de parcours en ville tranquille. Et là, la route devient un mur. 300 mètres et je suis déjà en train de m’étouffer. J’ai failli abandonner Julie « vas-y sans moi, je ne pourrai pas ». Et elle de me répondre « ne t’inquiète pas, on fera des pauses ». Bilan : 300 mètres sur le vélo, repos, 100 mètres à côté du vélo, 300 mètres de vélo, repos… 3h de montée pour faire 800 mètres de dénivelé, c’était horrible ! Julie a tout fait sur son vélo, elle est folle mais costaud ! Signalons quand même que j’allais aussi vite à pied ! Bref, on est arrivées au sommet et on ne voyait rien car les nuages cachaient tous les Annapurnas ! Du coup, on est redescendues… en 30 minutes !

Pascale a voulu se prélasser au soleil près du lac pour notre dernier jour. On s’est fait chier à mourir ! On a mis 3h à télécharger 6 vidéos sur youtube en jouant au Boggle et lorsqu’on a pointé le nez dehors, il n’y avait plus de soleil. La journée loose quoi… merci Pascale !

Du mardi 7 au jeudi 9 janvier 2014 – Sauraha (Parc National du Chitwan)

On a notre premier petit bungalow douillet avec terrasse, douche chaude, c’est cool. Et chose extraordinaire, une Mulek (ndlr : nom familier donné entre membres Mulêketù, le groupe de percussions brésiliennes dans lequel Julie joue) doit nous rejoindre ! Aurélie et Léo ont entamé leur tour du monde en août et nos chemins se croisent dans le Chitwan. L’occasion est trop belle pour ne pas partager du temps ensemble.

Comme ils n’arrivent que le lendemain de notre arrivée, on se fait une première journée tranquillou. On part se balader en ville pour voir le bain des éléphants. En route, on aperçoit un éléphant au loin et on le suit. Le cornac est déjà en mode repos, l’éléphant rangé alors on prend quelques photos. Ah oui, j’ai oublié de dire qu’on a fait la connaissance d’un couple d’Italiens, Pamela et Ivan, on ne se quitte plus ! Blablablabla avec le cornac, Ju et Pamela se retrouvent rapidement sur le dos de l’éléphant, direction la rivière. Déshabillage en catastrophe sur le dos de l’animal, elles sèment pochettes de papiers, chaussures, chaussettes (encore des chaussettes !!!) et autres vêtements… Et plouf tout le monde dans l’eau, séance photos, on s’éclabousse, l’éléphant connaît son rôle par coeur ! Ca dure au moins 3/4h. Petit billet à la fin, c’était sûr ! Mais on a payé 3 fois moins cher qu’en bookant en agence. Après-midi dans les villages alentours. Léo et Aurélie sont enfin arrivés, on se rejoint pour l’apéro qui se prolonge. Rhum et bières, parfait pour fêter la nouvelle année car nous, on n’avait toujours pas fêté ça !!!

Le lendemain, safari en jeep dans la jungle avec nos Italiens et la french team. Départ en jeep à 6h30, plein d’espoir. Nous allons voir des éléphants, des tigres et des rhinocéros ! Alors, on a rapidement croisé des biches… Des oiseaux… Et plein de paons. Bien la peine d’aller en safari ! L’exotisme et l’espoir sont venus de quelques crocodiles, assez costauds au demeurant. Et le fou rire est arrivé quand les Italiens sont revenus avec un grand sourire et un signe de victoire « on en a vus ! ». Très circonspects, nous leur demandons ce qu’ils ont vu car nous, on a juste vu des sangliers. Pour eux, c’était des rhinos. Oui ils ont osé ! Inutile de préciser qu’on s’est largement moqué « where are the little rhinos ? ». Au retour, le guide reconnaît qu’à pied, il y a plus de chance de voir les animaux. Quel malin celui-là, il s’est bien gardé de le dire en nous vendant son safari en jeep dix fois plus cher !

bref Nepali c'est fini

2 thoughts on “Bye bye Népal

  1. Marco

    Et vive le sport, vive les araignées…. Pascale, Une vrai aventurière !!!!!hihihi
    Je viens de découvrir qu’il y avait un très bon résumé sur la frise (long à la compréhension le frangin)
    « Vivement la découverte de l’Inde » dixit les filles
    Encore ENCORE

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>